Affaire Wazizi: ...

Affaire Wazizi: l'Armée apporte encore plus d'explications

Affaire Wazizi: l'Armée apporte encore plus d'explications

  • Colbert MAO
  • Published 1 month ago
  • View Comments

Lors de son intervention sur Équinoxe TV le soir du dimanche 05 juillet 2020 en posture d'invité, le Capitaine de Frégate Cyrille Serge Atonfack Guemo, Chef Division de la Communication du MINDEF a donné la position de l'Armée camerounaise.

Au cours de l'émission "La vérité en face" le porte-parole du Ministère de la Défense a affirmé: ‘‘Nous n'avons pas torturé Samuel Wazizi’’. Cette déclaration remet en question les propos de certaines ONG et quelques médias selon lesquels, le feu journaliste anglophone Samuel Wazizi qui était en service à la télévision régionale Chillen Media Television (CMTV), a été torturé par l'Armée, que son lieu de détention était inconnu de sa famille et de ses avocats. L'Officier Supérieur pense que si l’on n’a pas fait subir des sévices corporels au redoutable journaliste terroriste Njocka Kingsley actuellement écroué à la Prison centrale de Yaoundé, il n'y a pas de raisons pour qu'on ait attenté à la vie de Samuel Wazizi.

Le Capitaine de Frégate Atonfack vient ainsi de confirmer les mêmes informations relayées dans un communiqué signé de lui le 05 juin 2020 à travers lequel il est clairement dit que Wazizi interpellé le 02 août 2019, à Ekona dans le Sud-Ouest transféré ensuite pour exploitation au Service de la Recherche judiciaire à Yaoundé, est décédé le 17 août de la même année à l'Hôpital Militaire de Région Numéro 1 des suites de sepsis sévère ( Inflammation générale et violente de l'organisme en réponse à une infection bactérienne.)

Cette communication avait été réfutée en masse par des ONG de droits des journalistes, le Syndicat national des journalistes du Cameroun et l'Association des journalistes d'expression anglaise. Ces institutions continuent de penser que Wazizi a été victime de torture dans une caserne inconnue de ses proches, et fustige le silence de l'Armée pendant les 10 mois de détention ayant précédé son décès.

Lors de son intervention sur Équinoxe TV le soir du dimanche 05 juillet 2020 en posture d'invité, le Capitaine de Frégate Cyrille Serge Atonfack Guemo, Chef Division de la Communication du MINDEF a donné la position de l'Armée camerounaise.
Comments
blog comments powered by Disqus