Leurs vies ont changé à cause de MTN Cameroon

Leurs vies ont changé à cause de MTN Cameroon

  • Hamed Housseni
  • Published 4 months, 2 weeks ago
  • View Comments

On n’a pas les mêmes chances

Le mois de décembre a toujours été celui du bilan annuel. Chacun essaye d’évaluer ses échecs, ses réussites et autres, pendant 365 jours. Pour certains, l’année peut commencer en beauté et se terminer en catastrophe. Pour d’autres, c’est le contraire; ils passent onze (11) mois de galère et au dernier mois qui est décembre, une bonne chance se présente et ils pointent leur année en grand.

En 2020, j’ai commencé mon année en souriant le premier trimestre car les activités tournaient très bien. Mais tout a commencé à basculer à partir du deuxième trimestre de la même année jusqu’au point où c’était même compliqué d’avoir un repas par jour. C’est ainsi que j’ai terminé mon année dans la tristesse et la galère. Heureusement que quand il y a la santé, on est un peu soulagé. J’ai pu voir 2021, jouer le maintien jusqu'à la fin.

Ils finissent l’année en grand style avec MTN

L'année 2021 se referme en beauté pour une nouvelle vague d'abonnés MTN Cameroon qui est entrée en possession des terrains titrés situés dans la localité de Mbankomo, ville périphérique à Yaoundé. Certains gagnants ne revenaient toujours pas face à ce gigantesque cadeau du réseau imbattable jusqu'à la rencontre de ce Jeudi 30 décembre devant le Notaire. Ah oui ! C'est allé très très vite de ce côté sous une atmosphère conviviale où chacun a été édifié sur les caractéristiques de son lot. A part les terrains titrés à gagner chaque jour, MTN Cameroon offre également 1 smartphone chaque heure (entre 8h et 22h), des bonus instantanés suite aux transactions (forfait 250f et 5000f MoMo) et une gigantesque somme de 20 millions FCFA à la fin de la campagne.

You may be next!!!

Qui n'aimerait pas avoir une parcelle agricole de 250m² ou encore utiliser cette même parcelle pour se construire sa maison de ses rêves? MTN Cameroon vient de réaliser les rêves d'une brochette d'abonnés qui ont souscrit aux forfaits imbattables à travers *126# et *222#. Certains diront que tous les gagnants ne sont pas forcément des pauvres mais ils oublient que même dans le compte bancaire de Dangote, 5f ne devrait pas chercher son frère, malgré ses milliards. Les biens ne suffissent jamais.

Jusqu'au 15 février 2022 MTN Cameroon fait des gagnants de Terrains. Pour participer, il vous suffit d'acheter un forfait d'au moins 250f (*222#) ou encore de faire un MoMo à partir de 5000f (*126#).

Il y a encore 60 terrains titrés en jeu alors fais comme Sidonie [l'une des gagnantes] souscrit régulièrement à un forfait minimum de 250f et tu deviendras peut-être le Boss. L’année est certes finie mais les chances ou opportunités ne le sont pas. Si tu n’as pas eu de terrain en 2021, 2022 pourrait être ton année de gloire glorieuse.

En fin de journée d’hier, les gagnants de terrains titrés (18 personnes) à Yaoundé se sont trémoussés aux côtés de l’artiste Aveiro Djess auteur du titre à succès le Nyama, sur le podium MTN implanté au CETIC de Ngoe-Ekele comme pour tourner une page de la misère. De même, plusieurs autres abonnés ont reçu leurs lots (Smartphones allant jusqu’au Samsung Galaxy S21, crédit de communication, T-shirts).

Les spectateurs présents sur les lieux et ceux en ligne ont vécu une soirée riche en ambiance où ils ont eu droit à de nombreuses activités de divertissement parmi lesquelles un concours du meilleur manger, un quizz, concours de chant, etc.

Attention! Ne manquez pas tous les vendredis dès 21h la proclamation des résultats en live sur la page Facebook MTN Cameroon et les médias partenaires.

Pour en savoir plus sur cette campagne lancée par MTN Cameroon, cliquez ici 👇🏾

http://mtn.cm/boss

http://mtnboss.com

Credit photo : Buma J.

#CestToiLeBoss

On n’a pas les mêmes chances. Le mois de décembre a toujours été celui du bilan annuel. Chacun essaye d’évaluer ses échecs, ses réussites et autres, pendant 365 jours. Pour certains, l’année peut commencer en beauté et se terminer en catastrophe...
Comments
blog comments powered by Disqus