Les Oubliées …

Les Oubliées du droit sexuel et reproductif

Les Oubliées du droit sexuel et reproductif

  • Frank Parfait NAMEKONG
  • Published 1 month, 4 weeks ago
  • View Comments

La sexualité fait partie des sujets d’actualité qui animent nos différents médias internationaux et locaux lorsque nous nous connectons. La diffusion fréquente de ces informations crée de manière automatique dans nos différentes communautés, des discussions sans fin. Si ce ne sont pas des cas de droits des personnes de mêmes sexes et autre, ce sont des cas de reproduction, surtout avec le droit de l’avortement qui est de plus en plus réclamé par plusieurs activistes dans les pays du monde comme les Etats-Unis d’Amérique. Mais combien de contenus sont créés, promus ou vulgarisés en faveur des personnes handicapées lorsqu’il s’agit du droit sexuel et reproductif ? On dirait même que les Personnes en Situation d’Handicape (PSH), « ne font pas ». En tout cas, rare sont ceux qui pensent à cela lorsqu’il s’agit d’elles.

Les droits sexuels et reproductifs comprennent les droits à l’autonomie et à l’autodétermination, c’est-à-dire de prendre des décisions libres et éclairées concernant son corps, sa sexualité, sa santé, ses relations intimes, d’avoir des enfants, et ce, sans discrimination, stigma ni violence. Dans un Regards croisés entre le nord de l’Ouganda et le Québec concernant les droits sexuels et reproductifs des femmes en situation d’handicape, Muriel Mac-Seing (Spécialiste en Santé Publique) et Selma Kouidri (experte en promotion et défense des droits et intérêts des personnes), nous font comprendre dans leur travail que contrairement à ce que beaucoup pensent, la discrimination, la violence conjugale et des agressions sexuelles des Personnes en Situation d’Handicape (PSH) est un problème global. Elles précisent même que si on devrait parler de l’exercice des droits sexuels et reproductifs des Femmes et filles en Situation d’Handicape (FfSH) la condition de celles au Québec ne sera guère plus envieuse.

En ce mois de mars dédié à la promotion des droits de la femme, Michel Sojip a voulu mettre en lumière les difficultés que traversent les personnes en situation de handicap en général, et les femmes et filles en particulier qui sont plus vulnérables en utilisant le terme « Les Oubliées » qui selon moi, est vraiment approprié car on les oublie régulièrement dans la réalisation des projets sociaux tels que la construction des passages et toilettes pour handicapé, des soins de santé spécifiques, etc.

«Les Oubliées» qui est en réalité un film documentaire d’environ 1h inspiré par son histoire ainsi que celles des autres personnes comme elle au Cameroun, qui militent pour leurs droits sexuels et reproductifs a été diffusé le 19 mars dernier à l’Institut Français de Yaoundé. Lors de cette projection, le public a été profondément touché par les témoignages poignants des différentes intervenantes qui ont eu le courage de partager leurs histoires et briser le silence. Les spectateurs ont ainsi pu être confrontés à la réalité brutale de ces femmes oubliées par la société, souvent condamnées à vivre avec le poids des préjugés, du rejet, de la stigmatisation, de la différence.

Cette rencontre cinématographique était une plateforme pour sensibiliser le public sur l’importance d’inclure la spécificité des besoins des personnes en situation de handicap en général et des femmes et filles en particulier dans les programmes, actions et politiques. Véritable appel à conscience, ce film prône un profond changement de mentalités par la voix d’Ulrich TAKAM qui incarne ce modèle de masculinité positive dont la société a besoin afin que les femmes et filles en situation de handicap soient traitées et considérées comme des femmes à part entière, et qui de ce fait ont les mêmes droits au respect et à la dignité.

Produit par l’Association Handicapés et Fiers (HandiFiers) avec le soutien d’Urgent Action Fund Africa et l’accompagnement de la plateforme GenEgaliteECCAS, «Les Oubliées» réalisé par une équipe dirigée par Richard Onanena est une continuité du projet «Une femme, une fille comme toutes les autres » initié par HandiFiers. Plusieurs projections sont prévues dans les autres villes du pays avec objectif d’atteindre les Pouvoirs Publics, les associations de défenses des droits de l’homme et les ONGs.

Les droits sexuels et reproductifs comprennent les...
Comments
blog comments powered by Disqus