Pornographie en milieu scolaire au Cameroun: voici les non-dits

Pornographie en milieu scolaire au Cameroun: voici les non-dits

  • Colbert MAO
  • Published 4 months ago
  • View Comments

Depuis quelques années, les établissements scolaires secondaires au Cameroun, font l'objet de vidéos obscènes mettant en exergue les ébats sexuels des élèves, rendus publics sur la toile. On se souvient des cas comme celui de 14 élèves du Lycée bilingue de Kribi le 1er mars dernier, celui des 15 apprenants conjoints du Lycée d'Ekounou et du Collège Bon Berger à Yaoundé, surpris en flagrant délit de partouze dans un domicile au quartier Ekié et plus récemment, le cas de deux élèves du Lycée bilingue d'Edéa surpris en plein acte sexuel le 17 mars de cette année 2021.

Face à cette recrudescence d'évènements déviants devenus manifestes sur Internet, on se pose bien la question de savoir: à qui la faute? Nous constatons que les responsabilités sont partagées depuis les parents jusqu'aux mis en cause.

Les parents

Premier pallier de l'éducation d'un enfant, c'est là que repose le socle d'un bon suivi. Actuellement au Cameroun, certains parents sinon, la majorité, sont quasi inexistants dans le suivi de leur progéniture du fait de nombreuses occupations tant professionnelles que personnelles. Pourtant, les Saintes Écritures ont clairement donné des instructions fermes pour l'avenir d'un enfant. Proverbes 22: 6: Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre; Et quand il sera vieux, il ne s'en détournera pas. Au cas où il y a des égards de comportement, la Bible recommande l'usage du fouet en rapport avec Proverbes 22:15: La folie est attachée au cœur de l'enfant, la verge de la correction l'éloignera de lui. D'autres parents se refusent le droit de punir leur descendance lorsqu'il y a un acte répréhensible.

L’État camerounais

Le système éducatif de notre pays porte en lui les germes de sa propre destruction. Nous avons en mémoire certains livres au programme des élèves querellés depuis 2019 par les parents et la société civile pourtant, maintenus par le gouvernement. Prenons pour exemple, un livre de science du Cours élémentaire première année avec un contenu qui porte atteinte à la pudeur au point de décrire exactement, un acte sexuel entre un homme et une femme. Il y a également le livre de science de la classe de 5è qui parlait de façon précise, des pratiques telles que la zoophilie, la fellation et la sodomie. Des enseignements qui pourraient à suffisance, justifier la survenue des sextape dans nos milieux scolaires.

Les jeunes en question

L'usage irresponsable des réseaux sociaux par la jeunesse est en partie à l'origine de son égarement. À ce sujet, le Président de la République Paul Biya lors de son adresse aux jeunes, le 10 février 2018, attirait leur attention sur l'invasion des réseaux sociaux en ces termes: « Soyez des internautes patriotes qui œuvrent au développement et au rayonnement du Cameroun, non des followers passifs ou des relais naïfs des pourfendeurs de la République.»

A côté des réseaux sociaux, les programmes télé constituent un frein à une bonne éducation du fer de lance de la nation camerounaise à travers l'abonnement permanent aux médias à vocation pornographique, aux séries et aux magazines sur l'esthétique de la femme: cas de la chirurgie esthétique etc.

La société

Ce maillon essentiel de l'éclosion des enfants a renié son rôle à cause d'une certaine manière d'agir des parents. Il est difficile aujourd'hui pour un citoyen lambda de prodiguer des conseils à un enfant qui s'égare, encore moins d'infliger une correction a celui-ci par crainte de représailles de la part du géniteur. Une autre partie de cette société aussi contribue à l'autodestruction de nos jeunes. Ne dit-on pas souvent que "Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs". Les compagnons, les voisins, etc. sont les premiers à faire la promotion des stupéfiants et des boissons alcoolisées auprès des élèves à toute occasion favorable ou non. L'objectif étant, la recherche du gain au mépris de la survie de la communauté. C'est d'ailleurs ce que stipule la Bible dans le livre de 2 Timothée 3, du verset 1 au 5è. L'heure est grave et une prise de conscience nationale s'impose.

La folie est attachée au cœur de l'enfant, la verge de la correction l'éloignera de lui. Proverbes 22:15
Comments
blog comments powered by Disqus