Monatélé: Au-Delà ...

Monatélé: Au-delà de l'incendie, un vrai site touristique

Monatélé: Au-delà de l'incendie, un vrai site touristique

  • Colbert MAO
  • Published 1 month ago
  • View Comments

L'Hôtel de Ville de Monatélé dont l'inauguration était prévue ce lundi 15 juin 2020, a été consumé par un incendie la matinée d’hier, dimanche 14 juin. Jusqu'à l'instant où cet article est conçu, les causes du drame en question demeurent inconnues. Les flammes ont calciné un matériel de bureau d'une valeur de 80 millions de FCFA selon Prosper Mbassi le Maire de cette commune. Une enquête ouverte à l'initiative de Patrick Simou Kamsu, Préfet du département de la Lékié, suit son cours. En dépit de ce malheureux incident, cette localité garde sa splendeur de lieu touristique de grande envergure.

Monatélé est le chef-lieu de l'arrondissement qui porte le même nom. Crée le 20 juin 1964 par l’État camerounais, il est également le chef-lieu du département de la Lékié dans la région du Centre. ‘‘Monat’’, comme il se fait appeler affectueusement, d'une superficie de 375,5 kilomètres carré, située à environ 80 kilomètres de Yaoundé, laisse libre cours à un cadre paradisiaque.

La Sanaga, fleuve le plus long du Cameroun (918 kilomètres), arrose la ville de fraicheur et constitue un pôle important de ravitaillement de poissons d'eau douce. On peut y pratiquer des parties de pêches ou se prélasser sur la plage en contemplant les va et vient des pêcheurs, des piroguiers, extracteurs de sable ou alors, parcourir la verdure de ce paysage pittoresque. La végétation est celle de la forêt équatoriale, l'agriculture étant la principale activité économique pratiquée.

Cette localité regorge une variété de sites touristiques. Certains tels que Lebanga sont encore considérés comme des lieux mystiques dont l’accès nécessite l'intervention des autochtones initiés. D'autres par contre, à l'instar du Mont Tala sont ouverts à tous. Monatélé dispose de nombreux sites d'hébergement disponibles pour ses visiteurs.

Les tam-tams, balafons, chasse-mouches, etc., constituent les œuvres artisanales des populations Eton qui peuplent à 80% cet arrondissement. On y trouve également, les vestiges des palais traditionnels (le palais de Nkolkosse, de Kougouda...), des danses traditionnelles (Ewongo, Kulu Abegele Mpinga...) et la fabrication des nattes de raphia réservées aux toitures des cases.

Crédit photos : Touristes

L'Hôtel de Ville de Monatélé dont l'inauguration était prévue ce lundi 15 juin 2020, a été consumé par un incendie la matinée d’hier, dimanche 14 juin.
Comments
blog comments powered by Disqus