Cameroun: Bernard ...

Cameroun: Bernard Njonga au secours de la farine panifiable

Cameroun: Bernard Njonga au secours de la farine panifiable

  • NAMEKONG
  • Published 8 months, 1 week ago
  • View Comments

Le 20 mars dernier a été un jour spécial pour le grand Ingénieur-Chercheur Bernard Njonga et son équipe car ils ont été reçus par le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural du Cameroun. Cette rencontre très riche en échanges avait pour but la présentation du projet pilote « Chaine de valeur des farines panifiables ». N’étant pas son premier combat pour la promotion des productions locales, cette fois ci, son combat sera de promouvoir la farine made in Cameroon dans la production du pain. Cette farine proviendra de la transformation de la patate et du manioc. Pour ce qui est du Manioc, 7 variétés ont été sélectionnées le 13 mars pour voir laquelle pourrait être mieux pour le pain. Ceci s’est fait lors d’un atelier d’échange entre les boulangers, les usiniers, les producteurs et les consommateurs.

Le Cameroun est un pays très riche sur tous les plans (sol, culturel,…). Sa production agricole occupe la première place en Afrique centrale où il est le grainier et est parmi les meilleurs en Afrique vu son bon climat qui favorise l’agriculture. Mais malheureusement, les populations ne jouissent pas toujours de ces richesses car la plupart de ses produits ne subissent pas une transformation sur place pour une consommation locale. Pour le cas du pain, la majeure partie des produits utilisés pour sa fabrication tels que le sucre et la farine, sont importés pourtant ceux-ci peuvent très bien être produit localement. Ce qui réduirait les coûts d’achat d’ingrédients voir même du pain comme produit fini.

Ce projet a été initié dans les départements de la Vina et du Mbéré dans la région de l’Adamaoua et sera implémenté sur tout le territoire surtout si le MINADER tient sa parole d’accompagnateur. Ceci parce que ce n’est pas le premier projet de grande envergure qu’un camerounais présente chez un chef de département ministériel. La plupart sont mis dans des tiroirs et oubliés.

D’après les informations qui nous ont été transmises par les initiateurs dudit programme qui est une sorte de Plan Marshall pour le Cameroun, il pourra donner la possibilité à une production locale à hauteur de 6.6 Milliards de Francs CFA de farine panifiable par an donc 10 pourcent des importations actuelles et verra la création d’environ 33 000 emplois puisqu’il faudra une main d’œuvre pour gérer en même temps les différentes chaines de production et les usines de transformation. Gardez juste vos doigts croisés et préparez-vous à consommer beaucoup de pain 100% camerounais.

« Aucune race ne peut prospérer si elle n'apprend qu'il y a autant de dignité à cultiver son champ qu'à composer un poème. » Georges Washington, Hors de l’esclavage
Comments
blog comments powered by Disqus