Le Paludisme: ...

LE PALUDISME: Un frein à l’éducation (Part 1)

LE PALUDISME: Un frein à l’éducation (Part 1)

  • Hamed Housseni
  • Published 2 months, 2 weeks ago
  • View Comments

Selon les données du Ministère de la Santé Publique , plus de 4 121 camerounais sont décédés sous l'effet du paludisme en 2020 avec en majorité des enfants de moins de 05 ans . Des chiffres qui font froid au dos quand on connaît les moyens déployés par le gouvernement et les partenaires au développement pour éradiquer cette maladie.

La situation me semble désastreuse lorsque je vois ces petits enfants recevoir du paracétamol à chaque fois qu'ils ressentent un malaise. C'est encore plus triste de voir un parent se procurer des médicaments de la rue sans aucune prescription médicale. Comment n'allons-nous pas compter nos morts de paludisme après ces comportements nuisibles que nous affichons au quotidien? L'heure est donc à une prise de conscience.

Se caractérisant souvent par : la fatigue, chair de poule, fièvre, frissons, sueurs nocturnes ou transpiration, vomissements, diarrhée ou nausées, douleur au niveau des muscles, etc., le paludisme se transmet uniquement par piqûre de moustique appelé anophèle femelle, qui piquent principalement la nuit.

Aussi, une fois que l'on ressent l'un des symptômes cités plus haut, il est important de se rendre dans un centre hospitalier ou de santé afin de passer le Test de Diagnostic Rapide (TDR) qui est gratuit pour les moins de 05 ans . En cas de résultats positifs, les médecins se chargeront de vous recommander un traitement particulier en fonction du niveau de sévérité de la maladie. Les femmes enceintes quant à elles, se doivent de recevoir le Traitement Préventif Intermittent (TPI) dès le 4e mois de grossesse afin de se protéger elles et leurs bébés du paludisme.

De même, le moyen le plus efficace d'éliminer le paludisme est de dormir sous une Moustiquaire Imprégnée à Longue Durée d'Action (MILDA) . Un geste pourtant simple que nous pouvons tous adopter. Je me souviens de cette campagne nationale de distribution de MILDA qui s'est faite gratuitement en 2011 . Cette année-là, plus de 80% de ménages possédaient au moins une moustiquaire mais l'utilisaient-ils comme il se doit? J'avais parmi mes voisins ceux qui réfutaient l'efficacité d'une moustiquaire contre le paludisme et préféraient l'utiliser dans leurs plantations et durant les séances de pêches. Quel paradoxe!

Dans le même sens, nous avons plusieurs fois entendu des personnes dirent qu'elles ne parviennent pas à respirer sous une moustiquaire ou même encore qu'elles étouffent après l'avoir enfilé. Cette situation est logique et s'explique par le fait qu'il faut tout simplement lire la notice avant utilisation. Ouf! Je parle de lecture. Le principe pour toute nouvelle moustiquaire est simple. Juste l'étaler à l'air libre et à l'ombre pendant 24h avant de l'installer. Ainsi vous allez mieux respirer une fois à l'intérieur.

Rien de plus facile que d'entretenir une MILDA.

▪️ Lorsqu’elle est sale, laver avec du savon, pas besoin de détergents ou surplus de lavage.

▪️ Lorsqu'elle est trouée, coudre à partir d'un fil et une aiguille.

Une chose importante pour éviter d'attraper le paludisme, c'est de ne laisser aucune chance aux moustiques de se développer, raison pour laquelle il est essentiel de garder les environs de la maison propres sans eaux stagnantes, déchets ou broussailles.

À ce niveau, vous conviendrez avec moi que combattre le paludisme n'est pas si difficile que ça en a l'air, juste une prise de conscience collective et des engagements individuels permettront à coup sûr la réduction d’au moins 60% la morbidité et la mortalité liées au paludisme d’ici à 2023 comme le souhaitent les pouvoirs publics.

Par ailleurs, les enseignants également ont un rôle important à jouer dans le processus de prévention sauf qu'eux aussi ne sont pas épargnés du risque d'être piqué par un anophèle femelle. Et nous le savons tous, un enseignant absent entraîne d'office la paralysie du système éducatif et par conséquent un retard pour le développement du pays.

La deuxième partie de ce billet ressortira les conséquences néfastes de cette maladie sur l’éducation.

Selon les données du Ministère de la Santé Publique, plus de 4 121 camerounais sont décédés sous l'effet du paludisme en 2020 avec en majorité des enfants de moins de 05 ans. Des chiffres qui font froid au dos quand on connaît les moyens déployés par le gouvernement et les partenaires au développement pour éradiquer cette maladie.
Comments
blog comments powered by Disqus