La jeune fille ignore qu’elle est une force motrice dirigeante et innovante

La jeune fille ignore qu’elle est une force motrice dirigeante et innovante

  • NAMEKONG
  • Published 2 months, 4 weeks ago
  • View Comments

Au regard de toutes les violences, discriminations et abus que subit la jeune fille dans notre société aujourd’hui, il était temps pour le gouvernement camerounais de passer à une étape supérieure de sensibilisation de celle-ci, sur le rôle important qu’elle devrait ou peut jouer dans le développement de la cité.

C’est dans ce cadre que le Hilton Hôtel de Yaoundé a abrité le 21 juin dernier la cérémonie de lancement de l’initiative EDUCATION PLUS sous la Présidence du Premier Ministre Joseph DION NGUTE. Les Ministres Nalova LYONGA des Enseignements Secondaires et MANAOUDA Malachie de la Santé Publique qui accompagnaient le Chef du Gouvernement, ont donné le leurs voix pour fustiger les discriminations liées au sexe et féliciter cette détermination du Cameroun dans cette lutte.

Selon UNAIDS, 600 filles adolescentes contractent le VIH chaque jour en Afrique Subsaharienne. Un chiffre alarmant qui nous appelle tous à apporter notre contribution dans cette lutte pour réduire les contaminations chez les jeune filles et jeunes femmes, qui sont plus susceptibles de contracter le VIH que les jeunes garçons et mettre fin au SIDA d’ici 2030.

Concrètement, les actions tourneront autour des campagnes de maintien de la jeune fille à l’école jusqu’à la fin du secondaire au moins, d’autonomisation de celle-ci et de lutte contre les grossesses non désirées et les multiples formes de violences sexuelles.

Cette initiative concertée et appuyée par certaines Agences du système des Nations Unies à l’instar de l’ONUSIDA, l’UNICEF, l’UNESCO, l’UNFPA et ONU FEMMES, sous la houlette du Coordonnateur du Système des Nations Unies au Cameroun, Matthias Z. NAAB, ouvrira les yeux de la jeune fille qui ignore encore qu’elle est une force motrice dirigeante et innovante nécessaire pour l’émergence en 2035.

En attendant donc l'inauguration de ces actions, EDUCATION PLUS compte être une plate-forme qui met sur pied des initiatives à l’instar de Beijing +25, Agenda 2063 pour l’Afrique, et le Protocole de Maputo sur les droits des femmes africaines et la charte de la jeunesse de l’Union Africaine.

Au regard de toutes les violences, discriminations et abus que subit la jeune fille dans notre société aujourd’hui, il était temps pour le gouvernement camerounais de passer à une étape supérieure de sensibilisation de celle-ci, sur le rôle important qu’elle devrait ou peut jouer dans le développement de la cité.
Comments
blog comments powered by Disqus