Ils deviennent chefs par MAGGI

Ils deviennent chefs par MAGGI

  • NAMEKONG
  • Published 4 months, 2 weeks ago
  • View Comments

Comme en mars 2020, j’ai assisté ce samedi 06 mars 2021 au Concours Culinaire Futur Chef à FOMARIC, avec l’appui de Nestlé Cameroun à travers sa marque MAGGI. Comme à l’accoutumée, il était question de primer trois écoles ou centres de formation parmi les huit challengers en lice qui cherchaient à remporter trois lots de 500, 300 et 200 milles Frs CFA respectivement pour le premier, le deuxième et le troisième.

Madeleine NGO MOOH, Responsable développement marque MAGGI chez Nestlé, nous a expliqué que la marque MAGGI s’est engagée à accompagner cette initiative pour valoriser l'art culinaire camerounais et aider les futurs chefs à cuisiner sainement avec ses différents produits, pour la santé et le bien-être des consommateurs.

Avant le début de la compétition, tous les candidats ont été briefés sur les différents critères qui ont permis de choisir le meilleur plat. Cette partie a été faite par Samuel FOTSO, nutritionniste et président du jury qui a exigé que les plats contiennent 50% de légumes, 25% de protéines, 25% de féculents.

Après une heure de temps passée à la cuisine à faire des plats diététiques et nutritionnels, le Lycée Bilingue de Deido (GBHS), le Lycée Technique Bilingue de Douala-Akwa, le Centre Social de Deido 1, le Centre de promotion de la femme de Douala 4e, le Centre d’Echange et de Formation (CEF)/CAFRAD de Bonaberi, le groupe CEFOR Hôtellerie, KGS CEFOPRAH, l’Ecole Bilingue de Tourisme et d’Hôtellerie de la Citée des Palmiers ont présenté leurs différentes réalisations constituées d’une entrée, d’une résistance et d’un dessert.

Par MAGGI, le centre CAFRAD de Bonaberi ayant présenté ses plats en français et en anglais, sort vainqueur et remporte une enveloppe de 500 000 Frs CFA. Le groupe CEFOR Hôtellerie suit directement et empoche 300 000 Frs CFA. Le Centre de promotion de la femme et de la famille de Douala 5e arrive 3e pour un prix de 200 000 Frs CFA. Quelle joie d’être parmi les meilleurs. Nestlé a encore mis le sourire sur les lèvres des jeunes.

Cette édition qui s’est tenue dans un contexte particulièrement marqué par la Covid-19, a obligé les candidats à cuisiner avec des masques; chose vraiment pas facile lorsqu’il s’agit d’un travail qui nécessite l’odorat. Mais il fallait bien respecter les prescriptions de l’État camerounais.

Les mêmes causes ne peuvent que produire les mêmes effets.
Comments
blog comments powered by Disqus