Départ De ...

Départ de Mr. Leo du label Alpha Better Records: l'égoïsme?

Départ de Mr. Leo du label Alpha Better Records: l'égoïsme?

  • NAMEKONG
  • Published 1 month, 1 week ago
  • View Comments

L'égoïsme est cette tendance à privilégier son intérêt propre au détriment de celui des autres en général, ou d'autrui en particulier. Dans les pays dits développés, les jeunes promoteurs de projets communs misent sur la force de l'équipe pour être puissant. Au Cameroun, où l'on rêve d'être développé, chacun préfère se la jouer en solo. Tout le monde veut être appelé boss, surtout CEO.

Lorsqu'on regarde le nombre de labels dans le secteur de la musique au pays de Manu Dibango, on a l'impression que la musique est une ''vache à lait'' de son économie. Chaque artiste a son propre label. C'est pas un crime qu'il y ait de milliers de labels; le problème se situe au niveau de la qualité. Ça sert à quoi d'avoir 10 personnes se démêlant chacune de son côté pourtant en unissant leurs forces, elles auraient plus d'impact.

J'ai été déçu hier. Déçu par ce énième départ d'un artiste du label qui l'a façonné, pour évoluer dans un autre dont il est CEO. Il s'agit de Mr. Leo, qui après 13 années de team work avec Salatiel, a décidé d'être indépendant et de se produire désormais avec la Lionn Production. Cela était quand même prévisible.

En 2018, Mr. Leo a lancé ce label et a signé son protégé Gomez qui se débrouillait avec l'autoproduction. Par la suite, il a pris Kameni pour faire d'elle ce que nous voyons aujourd'hui. C'est bien! Mais était-il obligé de se séparer de son ami et frère? Je ne pense pas.

Dans plusieurs entreprises aujourd'hui, on retrouve des propriétaires ou actionnaires, qui ont débuté en tant que salariés. Ils ont pu au fil des années, mettre un petit fond à côté et se sont acheté des actions. Un geste rare au 2-3-7, où dès qu'un employé a un peu économisé, il claque la porte et s'en va lancer son propre business avec les mêmes services dans la plupart des cas.

Pour moi, Mr. Leo aurait dû injecter les fonds chez Alpha Better Records et bénéficier des dividendes provenant des actions. Les deux étaient tellement proches et complices. Même s'ils le sont toujours, ça sera plus pareil avec chacun qui bosse dans son coin. Ils nous font comprendre qu'ils seront partenaires.

Comme plusieurs secteurs d'activité au Cameroun, l'industrie de la musique a besoin de Co-fondations, d'un travail d'équipe. Elle cherche encore le bout du tunnel mais ses forces ne sont pas concentrées et canalisées. Chacun est égoïste et veut avoir sa propre chose; même si cela ne lui amène que souffrance. En tout cas, espérons juste que les choses aillent bien. Surtout pour Salatiel qui sera désormais le seul artiste à porter la marque Alpha Better Records; Askia, Blaise B et Mr. Leo étant parti. Ambe qui tournait avec eux, est désormais le protégé de Jovi Le Monstre, un artiste/producteur qui ne se mélange pas.

Toutefois, cette vague de séparations peut être liée à une mauvaise foi des patrons, ou même du simple fait qu’ils ne veuillent pas réunir de bonnes conditions d’association de capitaux.

L'égoïsme est cette tendance à privilégier son intérêt propre au détriment de celui des autres en général, ou d'autrui en particulier.
Comments
blog comments powered by Disqus