Comment j'ai sauvé le téléphone d'une fille le mois passé

Comment j'ai sauvé le téléphone d'une fille le mois passé

  • Frank Parfait NAMEKONG
  • Published 1 year, 2 months ago
  • View Comments

Comme tous les jours de la semaine, je suis sorti le matin pour aller dans mes marches, sans savoir que j'allais être le super man d'une jeune camerounaise le mardi 4 avril 2023.

Si ce qui s'est passé ce jour n'arrivait pas, personne n'allait soupçonner que cet endroit représentait un danger pour les usagers, qui au quotidien, viennent se placer pour prendre le taxi et aller chercher leur pain quotidien. J'ai confirmé une fois de plus, que les bandits, surtout les pickpockets (ceux qui te soutirent sans que tu ne t'en rendes même compte) sont inspiré.

Je suis arrivé à l'arrêt taxi qui est au centre des handicapés de Yaoundé après avoir été déposé par une moto qui m'a pris dans mon quartier. En attendant mon taxi, une fille à particulièrement attiré mon attention parmi ceux qui attendaient aussi comme moi. En fait, elle avait une corbeille contenant une poule du village. Ce que je n'avais plus vu depuis ici à Yaoundé. Elle a trouvé le taxi avant moi et pendant qu'elle chargeait ses bagages dans la malle arrière, mon regard était seulement sur sa poule 🐔.

Quelques minutes seulement après qu'elle soit parti, je la revois encore se rapprocher vers moi. Elle me demande si j'ai du crédit de télécommunication. Malheureusement ou heureusement pour elle, je n'avais pas. C'est ainsi donc que je lui dis en anglais, de se rapprocher du carrefour pour appeler au Call-Box. J'ai parlé en anglais car j'ai ressenti sa difficulté à s'exprimer en français et je me suis dit qu'elle était d'expression anglaise. Elle me dit donc qu'elle est entré dans le taxi et n'a plus vu son téléphone pourtant elle l'avait en main il y a quelques minutes seulement avant de mettre dans son sac à dos.

Pendant qu'elle m'expliquait donc, un monsieur nous dit que si c'est son téléphone qu'elle cherche, il faudra qu'on se rapproche d'un groupe de personnes qui étaient en train d'interroger deux bandits attrapé en flagrant délit. C'est ainsi donc qu'on avance vers eux et on se rend compte que l'un des présumés voleurs avait, après avoir été interpellé, balancé le téléphone de la fille en question, derrière une barrière pleine d'ordures. Un vaillant camerounais a escaladé pour le ramasser car il était vraiment visible. Il le remit à l'un des personnes ayant interpellé les deux bandits. J'étais surpris de voir que le monsieur rangeait plutôt le téléphone entre ses mains en disant qu'ils allaient l'amener comme prévu au commissariat. J'ai vite crié que remettez le téléphone de cette dame. Ils perdaient un peu le temps et j'ai encore crié avec insistance. Son téléphone lui a été remis. C'est comme ça que je sauvé le téléphone fille.

Dans des situations comme celle que nous avons vécu, un peu comme lors des accidents de circulation, les victimes se retrouvent souvent en train d'être dépouillées et perdent généralement leurs objets de valeur (argent, téléphones, bijoux, etc.). C'est pourquoi j'ai voulu qu'elle ait d'abord son téléphone entre les mains. Car parfois arrivé dans un poste de police ou une Brigade, on arrive plus à identifier ceux qui avaient pris les objets de valeur.

S'il vous arrive d'être dans la même situation un jour, rassurez-vous que personne ne vole les victimes dans un accident ou un cas de vol. Je sais compte sur vous car y a pas de voleurs parmi ceux qui me lisent.

Si ce qui s'est passé ce jour n'arrivait pas, personne n'allait soupçonner que cet endroit représentait un danger pour les usagers....
Comments
blog comments powered by Disqus